Facteurs de risqué

Au moins 1 femme sur 3 et 1 homme sur 5 subiront une fracture causée par l’ostéoporose au cours de leur vie

Le saviez-vous?

Les fractures ostéoporotiques sont plus fréquentes que les crises cardiaques, les accidents cardiovasculaires et les cancers du sein, toutes trois maladies confondues.

Au Canada, le risque de subir une fracture ostéoporotique majeure demeure un des plus élevés au monde (dans le quart supérieur). Chaque année, 30 000 Canadiens se brisent une hanche. Ce n’est que la pointe de l’iceberg : beaucoup plus de Canadiens souffrent de fractures ostéoporotiques à la colonne, au poignet, à l’épaule et au bassin.

Les facteurs de risques comprennent l’âge, le sexe, une occurrence de fractures vertébrales par compression, des fractures de fragilisation à partir de 40 ans, des antécédents de fracture de la hanche chez l’un ou l’autre des parents, l’utilisation pendant 3 mois ou plus de médicaments glucocorticoïdes, un problème de santé empêchant l’absorption de nutriments ou autres problèmes ou traitements médicaux contribuant à la perte osseuse.

Plus de 80% des fractures chez les personnes de 50+ sont causées par l’ostéoporose et au moins 1 femme sur 3 et 1 homme sur 5 subiront une fracture ostéoporotique au cours de leur vie.

Votre âge

L’âge est un important facteur de risque d’ostéoporose. La perte osseuse s’accélère chez la femme à la préménopause et chez l’homme, à partir de 65 ans. Le risque de fracture augmente avec l’âge. 

Votre apport en calcium

Si l’organisme ne reçoit pas un apport suffisant en calcium par l’alimentation, il puise le calcium dans les os pour accomplir les autres fonctions vitales soutenues par le calcium. Un bilan calcique négatif est dommageable pour la santé des os. Si votre régime alimentaire ne comprend pas assez de calcium, vous devriez peut-être songer à prendre un supplément de calcium. Consultez votre prestataire de soins pour obtenir plus d’information. 

L’Exercice

L’activité physique occupe un rôle important dans la protection du squelette en renforçant la colonne vertébrale, en freinant la perte osseuse et en raffermissant les muscles, ce qui peut prévenir les chutes. 

Le tabagisme

En plus de nombreux autres risques pour la santé, la cigarette peut avoir des effets néfastes sur la santé des os. 

Une histoire familiale d’ostéoporose

Si l’un de vos parents a déjà subi une fracture de la hanche, vous pourriez présenter un risque accru de souffrir d’ostéoporose et de subir une fracture. 

L’utilisation à long terme de certains médicaments peut augmenter la perte osseuse et, par conséquent, le risque de fracture. Certains médicaments augmentent le risque de chutes entraînant des fractures. L’ostéoporose qui résulte du traitement d’une autre maladie est appelée ostéoporose secondaire. Les personnes qui prennent des médicaments pour la thyroïde peuvent se sentir concernées, mais seules de très fortes doses de médicaments pour la thyroïde peuvent entraîner une perte osseuse. 

Conditions Médicales

Certaines maladies peuvent accroître le risque d’ostéoporose, qu’on appelle alors ostéoporose secondaire. Quelques-unes de ces pathologies augmentent également le risque de chutes pouvant causer des fractures.

Votre sexe

Bien que l’ostéoporose touche autant les hommes que les femmes, la baisse du niveau d’œstrogène après la ménopause augmente le risque d’ostéoporose chez la femme. Une femme sur 3 et 1 homme sur 5 subiront une fracture causée par l’ostéoporose. 

Votre apport en vitamine D

La vitamine D aide à renforcer les os en augmentant l’absorption du calcium. Certaines personnes peuvent avoir besoin de doses plus élevées que la dose recommandée en raison d’une mauvaise absorption ou de facteurs de risque/états de santé associés à une carence en vitamine D. Consultez votre prestataire de soins pour obtenir plus d’information. 

La consommation d’alcool

Les recherches démontrent un risque accru d’ostéoporose chez les personnes qui prennent régulièrement trois consommations d’alcool ou plus par jour. Une grande consommation d’alcool augmente aussi le risque de chutes, en plus d’être souvent associée à une mauvaise nutrition. 

Perte de taille

La diminution de la taille peut constituer un signal d’avertissement d’une fracture de la colonne vertébrale. Comme 66 % des fractures des vertèbres sont indolores, il est possible que vous ayez une fracture non détectée. Il est donc important de connaître votre taille et de vous faire mesurer par votre prestataire de soins tous les ans si vous avez plus de 50 ans. 

Les medicaments

L’utilisation à long terme de certains médicaments peut augmenter la perte osseuse et, par conséquent, le risque de fracture. Certains médicaments augmentent le risque de chutes entraînant des fractures. L’ostéoporose qui résulte du traitement d’une autre maladie est appelée ostéoporose secondaire. Les personnes qui prennent des médicaments pour la thyroïde peuvent se sentir concernées, mais seules de très fortes doses de médicaments pour la thyroïde peuvent entraîner une perte osseuse. 

History of Falls

A history of previous falls is one of the best predictors of a future fall. If you have osteoporosis, you are more likely to break a bone if you fall. A previous fall increases the risk for another fall threefold.


Purple wet floor caution sign

Évaluez votre risque

Remplissez l’évaluation ci-dessous Évaluez votre risque questionnaire pour connaître votre risque d’ostéoporose et prenez rendez-vous dès aujourd’hui avec votre médecin pour discuter de la santé de vos os et du risque de subir une fracture. 


Close up of doctor's hands and patient hands

L’Ostéoporose secondaire

Les médicaments et les conditions médicales qui peuvent augmenter le risque d’ostéoporose et fractures ostéoporotiques.

© Ostéoporose, 2021
Charitable Registration No. 89551 0931 RR 0001