Medical Conditions that can Cause Bone Loss, Falls and/or Fractures

Conditions Médicales

Diverses maladies ou conditions peuvent augmenter la perte osseuse et / ou le risque de chute. Les plus courantes sont décrites ci-dessous.

La polyarthrite rhumatoïde et d’autres affections rhumatismales

Une maladie inflammatoire des articulations, la polyarthrite rhumatoïde est souvent traitée avec des glucocorticoïdes, généralement la prednisone. La douleur et la perte de la fonction articulaire peut conduire à l’inactivité, ce qui peut contribuer davantage à la perte osseuse. La recherche suggère que l’activité des ostéoclastes (cellules qui détruisent l’os) et la résorption osseuse est augmentée dans les sites touchés. En plus de la polyarthrite rhumatoïde, la spondylarthrite ankylosante a été associée à la perte osseuse. Plusieurs autres conditions neurologiques peuvent affecter les articulations entraînant des troubles de l’équilibre et un risque accru de chutes, y compris le lupus, l’arthrite psoriasique et de l’arthrose sévère de la hanche ou du genou.

Syndromes de malabsorption

La malabsorption peut résulter de maladies de l’intestin telles que la maladie de Crohn, la colite ulcéreuse et la maladie cœliaque. Il y a aussi d’autres conditions qui affectent l’intestin tel que la chirurgie de perte de poids. Ces conditions réduisent l’absorption des nutriments dans l’intestin, incluant le calcium alimentaire et de vitamine D, ce qui entraîne des niveaux inférieurs de calcium et de vitamine D, qui peut provoquer une augmentation de la une perte osseuse et un risque de chute, conduisant à des fractures.

Déficience des hormones sexuelles (Hypogonadisme)

Chez les femmes, il en résulte généralement l’arrêt précoce des menstruations (aménorrhée). Les causes les plus connues comprennent la ménopause précoce (avant l’âge de 45 ans), les troubles alimentaires comme l’anorexie nerveuse, l’aménorrhée induite par l’exercice (généralement vu chez les athlètes et les danseurs de haute performance), maladie de l’hypophyse, la chimiothérapie et les maladies chroniques. Certaines de ces conditions peuvent être traitées avec une thérapie hormonale.

Chez les hommes, un faible niveau de testostérone peut être causé par un certain nombre de conditions tel que; maladie du foie, maladie de l’hypophyse, chimiothérapie, maladie chronique et le vieillissement. Certaines de ces conditions peuvent être traitée avec de la testostérone.

Hyperparathyroïdie Primaire

Les glandes parathyroïdes produisent l’hormone parathyroïde, qui contrôle les niveaux de calcium dans le sang. Dans l’hyperparathyroïdie primaire, une tumeur (généralement bénigne) dans une ou plusieurs de ces glandes provoque la production de l’hormone parathyroïdienne plus que ce qui est nécessaire. Cela provoque une augmentation du remodelage osseux, ce qui entraîne la libération excessive de calcium de l’os et une augmentation du taux de calcium dans le sang. En conséquence, le risque d’ostéoporose et de fractures augmente également.

L’insuffisance rénale chronique

De nombreux patients atteints de maladie rénale chronique sont traités avec des glucocorticoïdes tels que la prednisone, qui les met à risque de développer l’ostéoporose. En outre, les maladies rénales chronique peuvent causer plusieurs différentes maladies osseuses métaboliques (appelé ostéodystrophie rénale) qui sont associés à une formation réduite de l’os, de l’hyperparathyroïdie et à une carence en vitamine D. Dans le cas d’ostéodystrophie rénale la qualité de l’os est pauvre, ce qui augmente le risque de fracture.

Maladie chronique du foie

Une maladie du foie chronique est associée à une réduction de la formation des os, une carence en vitamine D et une déficience des hormones sexuelles, qui peuvent tous entraîner une perte osseuse. En outre, certaines formes de maladies du foie peuvent être traitées par glucocorticoïdes tels que la prednisone, qui peuvent causer la perte osseuse encore plus grande. Jusqu’à 50% des patients atteints de maladie chronique du foie développent de l’ostéoporose.

Diabète

Il existe des preuves pour suggérer que les hommes et les femmes atteints de diabète de type I sont plus à risque de faible densité osseuse et de fractures ostéoporotiques. Un diabète de type I et de type II mal contrôlé est souvent associé à des épisodes d’hypoglycémie (faible glycémie) et / ou de neuropathie (mauvaise sensation) dans les pieds. Ces deux complications du diabète peuvent augmenter le risque de chutes et de fractures.

La maladie pulmonaire obstructive chronique (MPOC)

La MPOC est une maladie pulmonaire chronique qui résulte généralement après un tabagisme prolongé, mais peut aussi être due à d’autres causes. MPOC peut être associé de la bronchite chronique ou l’emphysème ou les deux et est souvent associé à une toux chronique, la production de flegme, essoufflement à l’effort ou au repos (selon la gravité) et des infections pulmonaires fréquentes. Il existe un lien étroit entre la MPOC, la masse osseuse faible ou ostéoporose, qui est généralement combiné à des facteurs tels que les antécédents de tabagisme, un poids corporel faible, une alimentation déficiente et le traitement par glucocorticoïdes.

L’hyperthyroïdie non traitée

Un niveau normal d’hormones thyroïdiennes dans le sang maintient une bonne santé osseuse. Trop d’hormones thyroïdiennes interfère avec la capacité du corps à absorber le calcium dans les os et augmente le remodelage osseux, ce qui peut entraîner une perte osseuse au fil du temps.

Troubles neurologiques

There is evidence to suggest that both men and women with type 1 diabetes are at higher risk for low bone density and for osteoporotic fractures. Poorly controlled type I and type II diabetes are often associated with hypoglycemic episodes (low blood sugar) and/or neuropathy (poor sensation) in the feet. Both of these complications of diabetes can increase the risk of falls and fractures.

De nombreux troubles neurologiques sont associés à un risque accru de fractures, car ils augmentent le risque de chute, la perte osseuse ou les deux. Par exemple:

  1. Conditions ou blessures résultant par l’immobilité sont associés à la perte osseuse. Celles-ci incluent l’accident vasculaire cérébral, la sclérose en plaques et les lésions de la moelle épinière.
  2. Conditions ou de blessures qui résultent des troubles de l’équilibre, ou des problèmes avec la marche ou le mouvement, sont associés à un risque accru de chutes et de fractures. Il s’agit notamment de paralysie cérébrale, sclérose en plaques, la maladie de Parkinson, les lésions de la moelle épinière, accident vasculaire cérébral, confusion (due à la démence ou délire), des étourdissements et des vertiges, et une faiblesse des muscles des membres inférieurs.
  3. Neuropathie (engourdissement ou une sensation réduite) des pieds ou des jambes peut aussi conduire à un mauvais équilibre. Cela comprend la neuropathie diabétique, la sciatique et d’autres types de neuropathie.

Il y a des autres conditions ou maladies qui peuvent augmenter le risque de fracture :

  • Traitement médicamenteux qui peut causer une perte osseuse : myélome multiple, leucémie et lymphoma, SIDA/VIH
  • Condition qui peux accroître la perte osseuse : le syndrome de Cushing, maladie de l’hypophyse, myélome multiple, thalassémie majeure, SIDA/VIH
  • Condition qui peux accroître le risque de chute : glycémie faible, déshydratation
© Ostéoporose, 2021
Charitable Registration No. 89551 0931 RR 0001