Utiliser Internet pour se renseigner sur la santé Utiliser Internet pour se renseigner sur la santé

Utiliser Internet pour se renseigner sur la santé

mars 18, 2022

Surfez-vous sur Internet pour vous informer, pour obtenir notamment des renseignements médicaux ou liés à la santé? Avez-vous déjà été tenté de vous autodiagnostiquer ou même de vous automédicamenter à la suite d’une lecture sur Internet? Cette pratique peut s’avérer très dangereuse. L’autodiagnostic fondé sur des renseignements provenant du Web et l’automédication avec des médicaments achetés sur Internet peuvent avoir des conséquences désastreuses.

Si vous tapez le mot « ostéoporose » dans le champ de recherche de Google, vous obtiendrez environ 34 600 000 résultats en une minute. Ces sites peuvent être hébergés par des organisations nationales de lutte contre l’ostéoporose, des organismes gouvernementaux, des associations de professionnels de la santé, des compagnies pharmaceutiques, des hôpitaux, des cliniques, des groupes d’intérêts spéciaux ou des entreprises qui tentent de vous vendre à tout prix sous prétexte de vouloir votre bien. Parfois, il n’est pas évident de savoir qui héberge le site.

Gros plan de la main d’une personne tapant sur un ordinateur portable

Outre ces sites Web appartenant à diverses organisations, nous avons désormais à portée de doigt des blogues personnels, des clavardoirs, Facebook, Twitter, Tik Tok, YouTube et d’autres sites où monsieur et madame Tout-le-Monde peuvent poser leurs questions, répondre aux questions, faire part de leurs expériences, de leurs commentaires et de leurs opinions. Nous ployons sous le poids des informations électroniques qui fréquemment sont contradictoires et très souvent erronées. Comment s’y retrouver dans cette jungle d’informations? Comment filtrer les renseignements non crédibles, désuets de ceux qui sont scientifiquement exacts et appropriés?

Pas toutes les informations sur le Web sont fiables. Pour séparer le bon grain de l’ivraie, posez-vous ces questions :

  1. Qui s’occupe du site Web? Cette personne se préoccupe-t-elle de la santé et du bien-être d’autrui? Quelle est sa réputation? Vous trouverez généralement le nom de cette personne dans la section « À propos » du site (la section destinée à vous renseigner sur l’organisation hôte peut toutefois se présenter sous un autre nom).
  2. À quoi sert le site Web? Le site sert-il à renseigner? À vendre des produits? Ou encore à amasser des fonds? N’oubliez pas que tout ce qui semble trop beau pour être vrai l’est fort probablement.
  3. Quel est le suffixe du nom de domaine du site Web? Les sites Web parrainés par le gouvernement américain se terminent par « .gov », ceux des universités portent le suffixe « .edu »; le « .org » désigne habituellement des organisations sans but lucratif. Enfin, les sites canadiens portent généralement le suffixe « .ca ». Par exemple, voici l’adresse du site Web de Santé Canada www.hc-sc.gc.ca; un autre exemple de site canadien est le site d’Ostéoporose Canada : https://osteoporosecanada.ca/
  4. Les informations sont-elles à jour et fondées sur des données probantes? Les sites Web fiables sont fréquemment passés en revue et mis à jour. Vérifiez la date de l’enregistrement du droit d’auteur figurant au bas de la page d’accueil ainsi que la date de publication des articles.
  5. Le site fait-il des liens vers d’autres sites Web de bonne réputation? Si la réponse est oui, les informations publiées sont généralement exactes et votre vie privée est protégée.

Si le Web peut s’avérer un outil valable pour se renseigner, la meilleure source d’information demeure votre médecin. Chaque personne est unique. Par conséquent, nulle personne n’est mieux placée que votre médecin pour vous proposer des soins de santé personnalisés.

Les renseignements généraux glanés sur le Web ne sauraient être à la hauteur des conseils avisés de votre médecin. Sur le Web, l’on ne peut pas avoir une discussion confidentielle ni un plan de soins individualisé. En revanche, votre médecin connaît vos besoins particuliers et peut individualiser votre plan de traitement.

Même après avoir recueilli des informations fiables sur le Web, discutez TOUJOURS de vos problèmes de santé avec votre médecin. Il importe que vous receviez des informations à jour et des conseils scientifiquement fondés de la part d’une personne professionnelle de la santé formée à l’évaluation de vos besoins, qui connaît vos antécédents médicaux, votre état de santé (autres problèmes de santé à part l’ostéoporose) et les médicaments que vous prenez. Tous ces éléments d’information sont très importants, car ils sont interreliés.

Il est certes recommandable de chercher à se renseigner. Toutefois, l’autodiagnostic et l’automédication ne sont PAS recommandés. Le personnel d’Ostéoporose Canada et notre conseil consultatif scientifique vérifient l’exactitude médicale des informations scientifiques et des données relatives à la santé publiées sur le site d’Ostéoporose Canada et dans les communications électroniques.

Mention de source : Le Réseau canadien des patients atteints d’ostéoporose (RCPO) est un réseau regroupant les personnes du Canada vivant avec l’ostéoporose. Le RCPO est le volet d’Ostéoporose Canada destiné aux patients.

Obtenez le bulletin d’information électronique du RCPO : Solides à l’os

© Ostéoporose Canada, 2022
Charitable Registration No. 89551 0931 RR 0001