Le nouveau Guide alimentaire canadien a été dévoilé le mardi 22 janvier 2019. Il propose une approche moderne visant à promouvoir une saine alimentation et à aider les Canadiens à adopter des habitudes alimentaires plus saines. Ce nouveau guide présente ce que l’on doit manger, mais aussi  comment. Il fournit également des conseils  actualisés sur les gras saturés, le sodium et les sucres.

Le guide alimentaire 2019 privilégie les légumes, les fruits, les protéines et les grains entiers. Il encourage les Canadiens à choisir plus souvent des protéines d’origine végétale. Selon les nouvelles directives, les aliments protéinés comprennent les légumineuses, les noix, les graines, le tofu, les boissons de soja fortifiées, le poisson, les mollusques et crustacés, les œufs, la volaille, la viande rouge maigre y compris le gibier, le lait à plus faible teneur en matières grasses, le yogourt et le kéfir à plus faible teneur en matières grasses,  ainsi que des fromages contenant moins de matières grasses et de sodium.

Les Canadiens ont besoin d’une quantité adéquate de calcium, de vitamine D et de protéines pour une santé optimale des os. Les produits laitiers contiennent une proportion élevée de calcium par portion et constituent une excellente source de protéines. Le calcium se retrouve aussi dans d’autres aliments, comme des boissons ou aliments enrichis en calcium, certains fruits et légumes, des grains et noix, ainsi que des légumineuses. Pour des suggestions concernant des aliments contenant du calcium, veuillez consulter ici.

Ostéoporose Canada continue à encourager les adultes atteints d’ostéoporose ou les personnes à risque de fractures ostéoporotiques de prendre des suppléments de vitamine D car il est difficile d’atteindre les niveaux recommandés uniquement par l’alimentation. Voir ici pour plus de renseignements sur la vitamine D.

L’équipe d’intervention rapide d’Ostéoporose Canada, composée de membres du Conseil consultatif scientifique, crée des énoncés de principe dès que des nouvelles sont diffusées au sujet de l’ostéoporose. Ces énoncés de principe servent à informer à la fois les professionnels de la santé et les patients. Les membres du Conseil consultatif scientifique (CCS) sont des bénévoles experts des domaines de l’ostéoporose et du métabolisme osseux.