Un nouveau sens à la vie

Il y a trois ans, Jo-Anne Beer, infirmière à la retraite de 57 ans, a appris qu’elle souffrait d’ostéoporose. Loin de se sentir intimidée par cela, elle a décidé de faire le nécessaire pour en connaître davantage sur cette maladie en devenant bénévole au siège social d’Ostéoporose Canada à Toronto.

Maintenant elle guide ceux et celles qui en ont besoin. Grâce à ses connaissances médicales et expériences personnelles, Jo-Anne a su devenir une personne calme et bien renseignée pour répondre aux questions posées sur la ligne très achalandée d’Ostéoporose Canada. Elle trouve, avec ce travail, un sens de l’accomplissement en montrant aux gens comment vaincre l’anxiété avec des données exactes et réussit à les convaincre d’améliorer leur existence malgré le résultat fâcheux obtenu à la suite d’un diagnostic.

« Vous apprenez à vivre pleinement votre vie en devenant plus conscient des besoins de votre corps. Cela ne signifie pas la fin, au contraire, la vie continue. Il s’agit de profiter au maximum de ce que vous avez » dit-elle.

En plus de faire du bénévolat pour plusieurs organismes de charité, Jo-Anne apprécie et valorise l’équipe avec qui elle travaille. « C’est plus que de redonner à la communauté, c’est trouver un nouveau sens à la vie » conclut-elle en souriant.

<< Archives des histoires personelles