L’ostéoporose peut dans certains cas s’accompagner de douleurs. Plusieurs raisons expliquent ces douleurs :

  • Comme nous l’avons indiqué avant, les fractures sont douloureuses. La douleur aiguë disparaît vers la fin des périodes de guérison et de réadaptation (six à huit semaines).
  • Des fractures par tassement à la colonne vertébrale peuvent également causer de la douleur. Lorsque la colonne s’affaisse à la suite de fractures, elle se courbe et pousse l’estomac vers l’avant. Cela affecte les côtes qui finissent par s’appuyer graduellement sur l’os du bassin. C’est le frottement des os qui cause la douleur.
  • Les spasmes musculaires peuvent également causer de la douleur chez les personnes atteintes d’ostéoporose. Cette douleur est causée par le pincement des nerfs situés entre les muscles, les jointures et les os.
  • Pour certaines personnes, les fractures microscopiques attribuables à l’amincissement des os peuvent être douloureuses. Certains patients les comparent à « un mal de dents ancré dans l’os ».

Il est important d’établir un diagnostic précis de la maladie. La discopathie dégénérative et  l’ostéoarthrite sont plus souvent causes de maux de dos chroniques que l’ostéoporose. Grâce à un diagnostic exact, vous serez plus en mesure de mettre en œuvre un programme de gestion de la douleur adapté à votre condition.

Si vous éprouvez de la douleur

La douleur diffère d’une personne à l’autre. C’est pourquoi la résolution du problème varie considérablement. Voici quelques options possibles :

  • Les techniques de relaxation
  • La méditation
  • Le massage en douceur
  • Les exercices modérés d’étirement ou de renforcement
  • Les compresses chaudes ou froides
  • L’acuponcture
  • La neurostimulation transcutanée (TENS)
  • Les ultrasons
  • Les analgésiques
  • Un appareil orthopédique (comme mesure temporaire seulement)
  • Les exercices physiques. Quand les gens souffrent, ils n’ont pas toujours envie de bouger, mais l’immobilité est nocive pour les os et la douleur. Trouvez des moyens de bouger adaptés à votre condition. La marche, même chez soi, est un exercice bénéfique, il exige de votre corps à soutenir votre poids ( activité de mise en charge mentionnée au début) À mesure que vous vous sentirez revigoré, vous pourrez entreprendre un programme d’exercice qui comporte d’autres exercices de mise en charge.

De nombreux professionnels peuvent vous aider à développer des techniques de gestion de la douleur, y compris les massothérapeutes, les acuponcteurs, les chiropraticiens, les thérapeutes en gestion du stress et ceux qui enseignent la méditation. Votre médecin de famille peut vous recommander quelqu’un qui se spécialise dans la gestion de la douleur.