Qu’attendre de certains types de fractures?

Les quatre endroits les plus communs pour les fractures attribuables à l’ostéoporose sont le poignet, l’épaule, la hanche et la colonne vertébrale. Les os de la colonne vertébrale sont appelés vertèbres.

Fractures du poignet et de l’épaule

Une fracture du poignet ou une fracture de l’épaule causée par l’ostéoporose peut se produire quand quelqu’un tombe avec leur bras tendu pour amortir la chute. L’impact peut causer la fracture de l’os de l’avant-bras près du poignet ou elle également peut causer la fracture de l’os supérieur du bras près de l’épaule. Ces types de fractures provoquent habituellement une douleur immédiate et sévère qui aboutit souvent à  un séjour à la salle d’urgence de l’hôpital. Des radiographies sont souvent prises pour identifier si une fracture s’est produite ainsi que son endroit. Dans la plupart des cas, un plâtre, une attelle ou une écharpe sont utilisés pour prévenir l’os de bouger pendant la guérison, mais parfois une chirurgie est nécessaire.

Votre médecin peut vous recommander des exercices ou vous référer à un physiothérapeute une fois qu’il est temps de commencer à restaurer le mouvement et la force.

Fractures de la hanche

Les fractures de la hanche causées par l’ostéoporose sont généralement le résultat d’une chute et surviennent le plus souvent chez les personnes âgés de 70 à 80 ans. Une fracture de la hanche va nécessiter une hospitalisation et nécessite souvent une opération pour réparer la fracture. La plupart des hôpitaux ont un plan de réhabilitation qui suit la chirurgie de la hanche. Si vous avez fracturé votre hanche, vous avez un risque élevé de tout autre type de fracture d’ostéoporose y compris une autre fracture de la hanche. Pour réduire le risque de fractures, des médicaments, une alimentation riche en calcium et des suppléments de vitamine D sont recommandés.

Une fracture de la hanche aura une impact sur tous les aspects de votre vie quotidienne. Les médicament peut être utilisés pour gérer votre douleur. Les physiothérapeutes vont recommander des exercices de lit pour augmenter la force et l’amplitude des mouvements peu après la chirurgie. Ils pourront également vous encourager à se lever et marcher avec une marchette dès que possible.

Les ergothérapeutes sont des professionnels de la santé formés pour vous aider à apprendre les moyens de rétablir l’indépendance des tâches quotidiennes comme s’habiller, se laver ou préparer un repas. Pendant le processus de guérison, un physiothérapeute vous apprendra des exercices pour renforcer les muscles qui soutiennent et contrôlent l’articulation de la hanche. Un physiothérapeute ou un ergothérapeute peut vous recommander d’utiliser des appareils fonctionnels tels qu’un siège de toilette surélevé, une pince à long manche, un enfile-bas, une éponge à long manche, une chaise de douche, un banc de transfert, un bassin hygiénique ainsi que d’autres articles pour rendre les activités quotidiennes plus faciles pour vous.

Suite à une chirurgie de la hanche, il faut éviter les mouvements qui plient les hanches de plus de 90 degrés, comme élever votre genou à un niveau supérieur de la hanche, même lorsque vous êtes assis ou bien de vous pencher trop en avant ou de vous croiser les jambes. Votre récupération dépendra de votre façon de fonctionner ainsi que de votre état de santé général précédant la fracture. L’activité physique régulière est encouragée afin d’améliorer votre qualité de vie et vous aider à réduire votre risque de nouvelle fracture.

Exemples d’appareils d’assistance

Fractures de la colonne vertébrale

Les os fracturés de la colonne vertébrale sont appelés des fractures de compression vertébrales ou des fractures de la colonne vertébrale. La colonne vertébrale est l’un des endroits les plus communs de fractures causées par l’ostéoporose. Imaginez chaque os dans votre colonne vertébrale étant un bloc carré. Lorsque l’os se casse, c’est comme si la «boîte» est écrasée, comprimée ou aplatie.

Une fracture de la colonne vertébrale peut survenir très soudainement à la suite d’ une chute, ou même à cause des événements mineurs comme les éternuements et la toux ou lorsqu’on atteint, soulève, ou porter un objet. Certaines fractures de la colonne vertébrale ne causent aucune douleur. La douleur peut varier d’une intensité légère à une douleur atroce dans le dos. Cette douleur peut vous pousser à passer pour une visite à l’hôpital ou au cabinet du médecin où une radiographie peut confirmer la présence d’une fracture de la colonne vertébrale.

Les deux tiers des fractures de la colonne vertébrale se produisent sans causer aucune douleur et peuvent être constatées soit:

  • Lors d’une une radiographie pour une autre raison, ou
  • Car votre prestataire de soins de santé pense que vous avez perdu de hauteur.

Les fractures vertébrales indolores sont tout aussi importantes que les douloureuses. Si vous avez eu un os fracturé dans le dos qui
a été causé par l’ostéoporose, que ce soit douloureux ou non, vous avez besoin d’ un traitement de l’ostéoporose afin de réduire le risque d’ une nouvelle fracture. Le traitement comprend des médicaments, une alimentation riche en calcium, des suppléments adéquats en vitamine D et de l’exercice.

Une fracture osseuse dans la colonne vertébrale passera par les mêmes étapes de la guérison comme n’importe quel autre os fracturé. Si la rupture est douloureuse, des médicaments pour réduire la douleur sont habituellement prescrits pendant la phase aiguë. Vous pouvez être admis à l’hôpital ou pas pendant les premiers jours de cette étape. Une admission à l’hôpital dépendra de la gravité de votre douleur et la gravité
de la fracture. Il existe d’autres procédures que votre prestataire de soins de santé peut suggérer comme la kyphoplastie et la vertébroplastie.

Au cours du processus de récupération, il est important de se rappeler que toute douleur fait mal, mais ce ne sont pas toutes les douleurs qui sont nécessairement nuisibles. Une consultation avec un physiothérapeute ou un travailleur de la santé qui est familier avec les fractures peut aider à vous guider à travers le processus de récupération. Au cours du processus de récupération, de nombreux types de mouvement peuvent être douloureuses, même lorsque vous utilisez les bonnes techniques de mouvement. Une partie importante de votre récupération est d’apprendre à effectuer des techniques de mouvement sécuritaires qui sont faites d’une manière qui ne met pas de pression supplémentaire sur la colonne vertébrale.