Le yoga et l’ostéoporose : des suggestions pour une pratique sécuritaire et appropriée – Partie 1

L’une des questions qui me sont les plus fréquemment posées par des personnes qui viennent de recevoir un diagnostic d’ostéoporose est celle-ci : « puis-je faire du yoga? » Le yoga peut se définir comme « une discipline de postures corporelles, de techniques de respiration et, parfois, d’exercices de méditation dérivés du yoga, souvent pratiquée de façon indépendante, particulièrement en Occident, pour promouvoir le bien-être physique et émotionnel. » Même si le yoga procure une multitude de bienfaits à l’esprit, au corps et à l’âme, certaines postures ne sont pas sécuritaires pour des personnes aux prises avec l’ostéoporose.

Certaines personnes sont préoccupées de savoir si elles pourront continuer le yoga qu’elles pratiquent depuis des années, tandis que d’autres songent à s’y mettre pour être plus actives. Vous trouverez ci-dessous des directives à suivre pour les adeptes de yoga, anciens et nouveaux, y compris les critères définissant un bon cours et un bon professeur de yoga.

Les risques et les bienfaits du yoga pour les personnes aux prises avec l’ostéoporose

Comme pour toutes les activités, il y a des risques et des bienfaits associés à la pratique du yoga. Le principal risque est de se fracturer un os.

Une fracture peut survenir lorsqu’on fait des mouvements à risque comme la torsion du corps en position assise et la posture du pigeon, ou en tombant. Des rapports font état que des personnes atteintes d’ostéoporose ont subi une fracture en faisant du yoga. Cela dit, le yoga rehausse la qualité de vie et apporte un meilleur équilibre aux personnes aux prises avec l’ostéoporose. Les preuves ne sont toutefois pas assez concluantes pour affirmer que le yoga améliore la densité minérale osseuse. Selon votre santé et vos capacités, il vous revient de décider si le yoga vous convient. Dans l’affirmative, vous devez veiller à adapter certaines postures risquées en conséquence.

Les principes de base pour une pratique sécuritaire du yoga en cas d’ostéoporose

Conseil no 1 : Si vous n’avez jamais pratiqué le yoga, si vous avez des antécédents de fracture vertébrale ou que vous hésitez quant à la pertinence du yoga, consultez un physiothérapeute. Il est judicieux de trouver un professionnel de la santé habilité à travailler auprès des personnes aux prises avec l’ostéoporose. L’Atelier de formation à l’exercice Bone FitMC a été mis au point pour guider des professionnels de la santé comme les physiothérapeutes dans leur travail auprès de personnes aux prises avec l’ostéoporose. Vous pouvez trouver tout physiothérapeute dûment accrédité dans le cadre de l’Atelier de formation à l’exercice Bone FitMC grâce au localisateur Bone FitMC qui se trouve sur le site Web d’OC.

Conseil no 2 :Recherchez un cours de yoga destiné aux personnes atteintes d’ostéoporose et d’autres problèmes de santé (p. ex., l’arthrose ou l’ostéo-arthrite) et assurez-vous que le professeur possède une formation appropriée pour travailler auprès de ce type de clientèle. Vous pouvez trouver les professeurs de yoga qui ont suivi l’Atelier de formation à l’exercice Bone FitMC à l’aide du localisateur en cliquant ici. Vous devriez aussi vérifier que votre professeur de yoga est dûment accrédité. Les professeurs de yoga accrédités figurent à des registres comme celui de la Canadian Yoga Alliance.

Conseil no 3 : Assurez-vous de faire savoir à votre professeur de yoga que vous souffrez d’ostéoporose afin qu’il ou elle puisse vous enseigner en classe les façons différentes et appropriées d’exécuter certains exercices. Sinon, il lui sera impossible de vous aider à pratiquer le yoga de façon sécuritaire.

Conseil no 4 : Concentrez-vous sur le contrôle des mouvements plutôt que sur l’intensité des postures. Le yoga n’est pas une compétition, travaillez plutôt en fonction de votre propre rythme et de vos besoins. Des blessures surviennent quand on se force à adopter des postures extrêmes.

Voici quelques rappels de sécurité à garder en mémoire tout au long de votre pratique de yoga :

Gardez un équilibre sûr : fixez du regard un point de repère tout en maintenant à l’aide de vos pieds et/ou de vos mains un contact ferme avec un élément qui vous sert d’appui (mur, sol, chaise solide).

Gardez un alignement optimal : tentez d’étirer votre colonne vertébrale afin qu’elle soit aussi longue et droite que possible pour chacune des postures ainsi que lors des transitions entre les différentes postures.

Pour plus de renseignements sur les exercices recommandés pour la santé des os et la gestion de l’ostéoporose, cliquez ici.

Rédigé par

Dre Caitlin McArthur
Physiothérapeute agréée, Ph. D.
Édition 13 de l’infolettre « Solides à l’os » du RCPO

Tribute to Dr. Harry Genant

HARRY K. GENANT, MD (1942-2021)

Osteoporosis Canada is saddened to announce the passing of Dr. Harry K. Genant, internationally renowned for his ground-breaking research in non-invasive and quantitative imaging methods for osteoporosis, arthritis and orthopedics.

The Osteoporosis Canada family extends its heartfelt condolences to the family and friends of the late Dr. Genant.

You can view the tribute for Harry K. Genant, MD from the University of California, San Francisco Department of Radiology & Biomedical Imaging here.

© Ostéoporose, 2021
Charitable Registration No. 89551 0931 RR 0001