Le voyage et l’ostéoporose – Partie 1 Le voyage et l’ostéoporose – Partie 1

Le voyage et l’ostéoporose – Partie 1

octobre 20, 2021

Avec l’allègement des restrictions dues à la pandémie, vous commencez peut-être à songer à voyager. La réalité d’aujourd’hui veut qu’en plus de tenir compte de l’ostéoporose dans vos plans de voyage, vous deviez aussi vérifier les restrictions et protocoles à respecter en lien avec la COVID-19.

Avez-vous vérifié les exigences de vaccination pour entrer dans une autre province ou un autre pays? Par exemple, avez-vous besoin d’un passeport vaccinal ou de tests de dépistage avant de partir ou en revenant au Canada? Comme les mesures concernant le voyage sont appelées à changer au fur et à mesure que la pandémie évolue, assurez-vous d’obtenir les toutes dernières informations sur les exigences en vigueur en vérifiant le site Web du gouvernement du Canada à https://travel.gc.ca.

Il est possible de voyager avec l’ostéoporose de façon sécuritaire et agréable, mais il y a des précautions à prendre en plus de celles associées à la pandémie.

Avant tout!

Établissez clairement vos limites, vos capacités et vos besoins physiques et médicaux. Ce bilan lucide vous aidera à choisir une destination et des moyens de transport qui vous conviennent. Considérez les services d’un agent de voyage pour vous aider à la fois à planifier et à réserver des prestations de voyage qui correspondent à tous vos besoins. L’agent de voyage ou vous-même devez veiller à contacter la compagnie de transport (avion, train, croisière ou autre), le voyagiste et/ou les hôtels pour vous assurer que tous comprennent bien vos besoins particuliers et sont en mesure de vous fournir les services nécessaires.

Votre médecin peut aussi vous aviser des vaccins obligatoires (autres que ceux contre la COVID) pour votre voyage ou des rappels de vaccins antérieurs dont vous pourriez avoir besoin. Certains vaccins exigent plusieurs doses s’échelonnant sur six mois, alors entreprenez cette démarche longtemps à l’avance plutôt qu’à la dernière minute.

Gardez la documentation concernant chacune des étapes de votre voyage. Les normes d’accessibilité varient d’un pays à l’autre, alors préparez-vous à décrire en détail tout le soutien ou les éléments dont vous pourriez avoir besoin. Par exemple : aide et fauteuil roulant à l’aéroport, plus de place pour les jambes dans l’avion, un siège côté couloir, repas spécial, etc.

Prenez une assurance voyage et de frais médicaux, car les soins médicaux à l’étranger peuvent être prohibitifs. Lorsque vous contractez votre assurance, assurez-vous de comprendre les restrictions de protection en fonction de l’âge et des maladies préexistantes. Prenez rendez-vous pour un examen médical bien avant votre départ afin de réduire les risques de changement à votre médication ou à vos traitements juste avant votre départ.

Vous aurez aussi besoin d’une assurance annulation, car il y a toujours un risque qu’un accident survienne et vous contraigne à changer vos plans.

La toute puissante liste

Il n’est jamais trop tôt pour dresser une liste détaillée de tout ce dont vous aurez besoin. Conservez un dossier comprenant vos documents importants, les coordonnées de vos contacts, vos papiers d’identité et vos documents de voyage. Si vous comptez sur votre téléphone intelligent pour emmagasiner et gérer ces fichiers, n’oubliez pas que certains pays offrent seulement un accès limité à l’internet, réduisant votre capacité à utiliser votre téléphone. Emportez avec vous une copie papier de la documentation la plus importante.

Faites une liste de tous les articles du quotidien qui vous sont nécessaires et pensez à comment les paqueter dans votre valise de façon à ce qu’ils vous soient facilement accessibles pendant le voyage. Par exemple, y a-t-il des dispositifs spéciaux qui vous sont d’une aide dans la cuisine, la chambre à coucher, la salle de bain ou la voiture?

1) Dispositifs d’aide à la mobilité – Avez-vous besoin d’une canne, d’un déambulateur ou d’un fauteuil roulant en tout temps ou seulement lorsque vous avez de longues distances à parcourir, par exemple dans un aéroport ou dans un terminal de bus ou de train? Évaluez la surface du terrain à destination – est-il plat, asphalté, à pavés, y aura-t-il beaucoup d’escaliers? Y aurez-vous accès à l’aide d’un déambulateur ou d’un fauteuil roulant?

La plupart des aéroports et entreprises de voyage sont en mesure de vous procurer un fauteuil roulant ou d’autres services d’aide à la mobilité. Contactez la compagnie aérienne, ferroviaire ou de bus à l’avance si vous avez ponctuellement besoin de ce service.

Si vous avez toujours recours à un dispositif d’aide à la mobilité, songez à l’amener avec vous. Vous devez contacter le transporteur longtemps à l’avance pour vérifier si cela est possible, surtout s’il s’agit d’un déambulateur ou d’un fauteuil roulant, car ces appareils prennent de la place et exigent un lieu d’entreposage pendant le voyage

Si c’est parce que vous vous fatiguez vite que vous avez besoin d’un tel dispositif, un modèle pliable de canne ou de chaise légère peut s’avérer très utile, car les centres d’attraction touristique font souvent l’objet de longues files d’attente. Ces articles sont offerts dans des magasins spécialisés en soins de santé à domicile et/ou dans des boutiques de camping et plein air.

Si vous avez besoin d’une pince longue pour atteindre ou ramasser des objets, n’oubliez pas de l’apporter; il s’agit d’un outil indispensable au quotidien. Sachez qu’il existe des modèles pliables sur le marché.

2) Appuis pour le cou et le dos – Si votre voyage comprend un long vol ou un long trajet en bus ou en train et que vous souffrez du dos ou du cou, pensez à apporter un soutien portable pour votre dos qui serait compatible avec votre siège, ainsi qu’un oreiller de voyage incurvé pour soutenir votre cou. Ces accessoires sont offerts dans presque tous les magasins de soins à domicile.

3) Lampe de poche – Une lampe de poche peut vous aider à arpenter une rue ou une pièce que vous ne connaissez pas. Une petite lampe de poche ou lampe de lecture peut également servir à parcourir un livre ou un menu quand l’éclairage n’est pas adéquat. N’oubliez pas d’amener des piles en réserve.

4) Chaussures – Une paire de chaussures confortable et qui offre un soutien ferme constitue le compagnon indispensable de tout voyageur. Équipez-vous de souliers ou de sandales à talons bas munis d’une bonne semelle de caoutchouc. Veillez à ce que votre pied ne glisse pas hors de la chaussure. Si vous vous achetez des chaussures neuves, portez-les plusieurs fois avant de voyager afin de vous assurer qu’elles vous font bien et qu’elles sont confortables.

5) Bagage – Voyagez léger, autant que possible. Mieux vaut prendre deux valises légères qu’une seule, plus lourde. Choisissez des valises munies de roulettes et de longs manches, plus faciles à manipuler, tant pour enregistrer en soute qu’en cabine.

6) Médicaments

a) Assurez-vous de prendre avec vous une réserve suffisante de tous vos médicaments, vitamines et autres suppléments. Apportez-en pour toute la durée de votre voyage et même quelques jours de plus, au cas où vous auriez à changer vos plans. Vous devez transporter vos médicaments dans leurs bouteilles originales, dûment étiquetées et conditionnées.

b) Si votre provision de médicaments et de suppléments est volumineuse et difficile à organiser, demandez à votre pharmacien de les mettre dans un emballage-coque (plaquette alvéolée) étiqueté(e). Les médicaments sous ordonnance dûment étiquetés par la pharmacie faciliteront votre passage aux douanes, tandis que les contenants vierges de pilules « mystère » ne vous rendront pas service.

c) Une note de votre médecin peut aussi aider aux douanes ou tous autres points de sécurité, surtout si vos médicaments comportent des substances contrôlées, comme des somnifères ou des opiacés antidouleurs, ou si vous avez besoin de transporter des seringues pour administrer de l’insuline ou des médicaments injectables comme ForteoMD, ProliaMD ou EvenityMD. Si votre voyage intervient avec l’administration de votre Prolia, demandez à votre médecin si vous pouvez le prendre avant ou après votre voyage. S’il intervient avec l’administration d’Evenity, parlez-en à votre médecin.

d) Accordez un soin particulier à vos médicaments liquides. Sans identification adéquate – l’étiquette d’ordonnance originale et cette note du médecin – vos médicaments liquides pourraient ne pas franchir les douanes avec vous.

e) Vos médicaments doivent-ils être conservés au frais? Amenez une petite glacière avec sachet réfrigérant. Il se peut qu’à bord de l’avion, on vous permette de placer vos médicaments dans un réfrigérateur et votre sachet réfrigérant au congélateur. Veillez à vous enquérir à l’avance auprès de la compagnie aérienne pour savoir si ce service est offert. La plupart des hôtels disposent, quant à eux, de petits réfrigérateurs.

f) Il vous faut transporter tous vos médicaments sur vous, soit dans votre sac à main ou dans votre valise en cabine. Cela évite tout problème en cas de délai ou de perte des bagages.

g) Dressez une liste des noms, adresses et coordonnées de tous vos professionnels soignants, y compris le pharmacien, ainsi que ceux des membres de votre famille – et gardez cette liste sur vous en tout temps. Amenez également un bref récapitulatif de vos renseignements médicaux, y compris une liste de vos allergies, si vous en avez. N’oubliez pas toute information de la Fondation canadienne MedicAlert.

h) Pour toute question ou préoccupation à propos de directives pour voyager avec des médicaments, contactez votre transporteur aérien pour convenir des détails.

7) Coordonnées en cas d’urgence et info assurance – Portez sur vous les détails d’assurance et les coordonnées en cas d’urgence et laissez une copie de cette liste chez vous, à vos amis ou à un proche. Prenez les dispositions auprès d’un proche pour que vous puissiez contacter cette personne si jamais il vous arrivait de perdre un billet d’avion, votre passeport ou votre portefeuille. N’oubliez pas que les téléphones ne fonctionnent pas nécessairement ailleurs comme au Canada. Vous pourriez aussi noter au préalable les coordonnées de l’Ambassade du Canada à destination.

Source : RCPO, le Réseau canadien des patients atteints d’ostéoporose est le volet dédié aux patients d’Ostéoporose Canada. Abonnez-vous à Solides à l’os, l’infolettre du RCPO.

© Ostéoporose Canada, 2022
Charitable Registration No. 89551 0931 RR 0001