Romosozumab

EVENITYMC (injection de romosozumab)

Romosozumab, un inhibiteur de sclérostine, constitue la première nouvelle approche dans le traitement de l’ostéoporose et des risques de fractures depuis presque une décennie.

Le Romosozumab (EVENITYMC ) augmente considérablement et rapidement (dans les 12 mois) la densité minérale osseuse (DMO) à la fois de la colonne lombaire et de toute la hanche, ainsi que des substances spongieuses et corticales, fortifiant ainsi les os et réduisant les risques de fractures. Dans les essais cliniques, le romosozumab donne de meilleurs résultats que d’autres traitements.

Les effets indésirables étaient équilibrés contrairement à ceux d’autres traitements, à l’exception des incidents cardiovasculaires qui présenteraient un risque légèrement plus élevé.

Autre nouvelle pour le EVENITYMC : Santé Canada a émis un avis de conformité (AC) pour le EVENITYMC  (romosozumab), indiqué pour le traitement de l’ostéoporose chez les femmes post-ménopausées présentant un risque élevé de fractures, déterminé par un historique de fractures ostéoporotiques ou de multiples facteurs de risques de fractures.

ÉNONCÉ D’OSTÉOPOROSE CANADA

Ostéoporose Canada est encouragée de constater que d’autres traitements s’offrent aux Canadiens présentant un risque élevé de fractures associées à l’ostéoporose. Si vous êtes à haut risque de fractures, les avantages de prendre un médicament pour les os peuvent l’emporter sur les risques qui y sont associés. Cependant, vous devriez consulter votre médecin, qui fera un examen exhaustif, avant d’entreprendre ce traitement.

Le romosozumab (inhibiteur de sclérostine)

Le romosozumab, qui forme une nouvelle classe de médicaments, est un inhibiteur de sclérostine qui stimule la formation des os en même temps qu’il freine la résorption osseuse. Le romosozumab (EvenityMC) est le premier médicament approuvé par Santé Canada dans cette classe.

Comment le romosozumab agit-il?

Le romosozumab augmente la densité minérale osseuse de la colonne lombaire et de toute la hanche ainsi que dans les os trabéculaire et cortical, menant à une solidité accrue des os et réduisant le risque de fracture.

Quelle est son efficacité?

Le romosozumab réduit le risque de fracture à la colonne vertébrale, à la hanche et ailleurs chez les femmes souffrant d’ostéoporose postménopausique.

Qui peut le prendre?

Le romosozumab peut être utilisé pour le traitement de l’ostéoporose chez les femmes ménopausées qui présentent un risque élevé de fracture, déterminé par un historique de fractures ostéoporotiques ou de multiples facteurs de risque de fractures; de même que celles chez qui d’autres traitements contre l’ostéoporose ont échoué ou qui ont une intolérance à ceux-ci.

Comment est-il administré?

Le romosozumab est administré sous la forme de deux injections sous-cutanées de 105 mg/1,17 mL chacune, l’une après l’autre, par un professionnel de la santé une fois par mois pendant un an (12 doses). Au besoin, on pourra envisager un médicament anti-résorption après le traitement à l’EvenityMC.

A-t-il des effets secondaires?

Les effets secondaires les plus courants du romosozumab sont les douleurs articulaires et les maux de tête. Les autres effets secondaires potentiels sont notamment un risque accru de crise cardiaque, d’AVC ou de décès causé par des problèmes cardiovasculaires; de faibles taux de calcium dans le sang; l’ostéonécrose de la mâchoire; et les fractures atypiques du fémur.