L’Hormonothérapie (HT)

L’HT ou œstrogènes/progestérone, est couramment utilisée pour soulager les symptômes de la ménopause. L’HT est prescrite, pour une période limitée, aux femmes en postménopause pour prévenir et traiter l’ostéoporose uniquement en présence de symptômes ménopausiques comme les bouffées de chaleur et les sueurs nocturnes.

Comment l’HT agit-elle?

Après la ménopause, le corps produit beaucoup moins d’hormones sexuelles (œstrogènes et progestérone), ce qui entraîne une perte de densité osseuse. Les traitements aux œstrogènes et progestérone sont pour supplémenter ces hormones du taux le plus bas requis afin de soulager les symptômes ménopausiques. Ces traitements sont composés d’œstrogène seulement ou d’un mélange d’œstrogène et de progestérone.

Qui peut suivre une hormonothérapie?

Les traitements à base d’œstrogènes et de progestérone servent à prévenir l’ostéoporose chez les femmes en postménopause et celles ménopausées avant l’âge de 45 ans (ménopause précoce). Le mélange d’œstrogènes/progestérone est utilisé pour traiter l’ostéoporose chez les femmes en postménopause..

Comment doit-elle être suivie?

Le traitement avec œstrogènes et/ou progestérone est offert sous forme de comprimés, timbres ou sous d’autres schémas de posologie. Sauf dans les cas d’hystérectomie, la progestérone doit également être prise pour diminuer le risque d’un cancer de l’utérus.

Y a-t-il des effets secondaires?

À raison d’une dose orale quotidienne de 0,625 mg d’oestrogène équin conjugé (ou son équivalent). À moins que vous n’ayez subi une hystérectomie, la progestérone doit également être prise pour diminuer le risque d’un cancer de l’utérus. Le traitement avec oestrogènes et/ou progestérone est offert sous forme de comprimés ou de timbres, et en plusieurs régimes.

Y a-t-il des effets secondaires?

L’utilisation prolongée de l’HT prise pour le traitement de l’ostéoporose post-ménopausique accroît les risques de maladies cardiovasculaires, d’accident vasculaire cérébral ou de cancer envahissant du sein. Elle résulte aussi en un rapport risques/avantages défavorable. Dans un premier temps, d’autres choix de traitements pourront être envisagés.

Les effets secondaires peuvent être : dépression, maux de tête, douleurs aux seins, syndrome prémenstruel, irritation cutanée et gain de poids. Des saignements menstruels pourraient également survenir. L’expérimentation des types de doses, tels les timbres et les comprimés peuvent faciliter l’élimination ou la diminution des effets secondaires.